L’entertainment, un levier stratégique pour les marques - Hopscotch Groupe
Actualité

L’entertainment, un levier stratégique pour les marques

Paris 02

8 avril 2019

« L’entertainment, c’est une vraie part de l’ADN d’HOPSCOTCH. Les Festivals de Cinéma (Deauville, Beaune, Gérardmer…), l’Apple Expo ou encore les toutes premières Dance Machine… c’est nous ! Plus récemment, les Dîners de la Création du Palais de Tokyo et l’inauguration de Beaupassage à Paris, démontrent qu’HOPSCOTCH est toujours sur le pont des expériences entertainment inédites. L’entertainment est aussi l’incontournable terrain de jeu de l’expérience de marque, à l’image de « Music Live VR », le tout 1er concert live en VR co-conçue par HOPSCOTCH pour Orange, ou encore le SXSW qui embarque les festivaliers dans des expériences de marque autour de la musique, du film et des technologies. L’entertainment est un vecteur essentiel du capital relationnel. Qu’il s’agisse de publics internes, corporate ou consumer, l’entertainment (musique, cinéma, sport, culture…) est synonyme de dynamisation et de mobilisation des publics. L’arrivée de Julien Emery, Directeur HOPSCOTCH Entertainment, confirme notre engagement. » déclare Valérie Bonnement, Directrice Générale Adjointe chez HOPSCOTCH.
 
« Après plus de 10 ans passés dans les labels musicaux (Universal Music : Capitol, Def Jam France, Mercury et Sony Music : Jive Epic) où il s’est spécialisé dans la transformation digitale de l’Industrie, mais aussi dans la création de labels, contenus et d’événements mêlant marques et artistes, Julien Emery a rejoint les rangs d' HOPSCOTCH pour développer et incarner l'offre entertainment. Il nous explique en quoi l'entertainment est un levier stratégique pour les clients et le Groupe et ce que cette solution peut apporter aux marques. » poursuit-elle.

L’Entertainment, en quoi est-ce un levier stratégique pour les clients et HOPSCOTCH Groupe ?

Julien Emery : Depuis quelques temps, un public prioritaire se dégage des stratégies des marques : les Millennials. Nés dans un environnement publicitaire très encombré, mais ayant surtout à portée de main pléthore de contenus, ces consommateurs de demain sont difficiles à captiver et à fidéliser. Passionnés et en quête perpétuelle de sens, ils aiment vivre des expériences uniques à fort potentiel Instagramable… et c’est là que nous intervenons !
 
HOPSCOTCH Entertainment, c’est la solution pour aider les marques à atteindre et convaincre les Millennials, en leur proposant de ne plus simplement avoir des passions, mais bien de les vivre.

S’il y a autant de passions qu’il y a de Millennials, une seule demeure commune à toute cette génération : la musique.
Fan de Tech ?  Ils ont une montre connectée et un home assistant, mais c’est pour lancer, sans les mains, le nouvel album de Damso !
Fan de Mode ? Ils n’ont aucune limite quand Drake crée une collection capsule, sold out en 24h.
Fan d’Esport ? Pas question de regarder un show sans une bande-son adaptée !
Fan de Série/cinéma ? IIs sont incapables de parler de “Casa de Papel” sans chantonner “Bella Ciao” ou de regarder “A Star is Born” sans télécharger le best-of de Lady Gaga à la fin du film !
 
Et si on regarde de plus près les chiffres de l’industrie musicale où 75% des revenus sont assurés par le streaming aux US, 55% en France, il y a fort à parier que la musique soit un levier à privilégier par les marques dans leur conquête des Millenials.
 
Plus spécifiquement, quels sont les vecteurs de la musique ?
J.E.  : Proposer une expérience musicale à un public de Millennials a de grands bénéfices pour les marques, car elle permet notamment de répondre à un grand nombre d’attentes :

  • De la variété : les artistes, labels représentent une infinité de styles et de talents
  • De la proximité : artistes et fans ne font plus qu’un sur les réseaux sociaux
  • Des expériences uniques, mais partageables : une multitude d’événements (concerts, showcase, festivals…)

 
La musique peut permettre également aux marques de devenir plus créatives, ne s'érigeant plus uniquement en vendeuses de bien ou de service, mais en devenant productrices de contenus inédits, des mécènes ou simplement des facilitatrices de rencontres entre les fans et les artistes.
De plus, en s’adossant à des artistes influents, et souvent engagés, les marques promeuvent des valeurs en cohérence avec les attentes de ces nouveaux consommateurs qui cultivent l’authenticité et la singularité, naturellement incarnées par les talents.
De façon encore plus aboutie, la création d’une marque musique originale pour un annonceur lui permettra de toucher de façon organique ces communautés. En effet, la musique c’est aussi un moyen pour les marques de s’exprimer au coeur d’un écrin où le public n’est pas saturé d’opérations publicitaires, car les collaborations marque/musique se fondent d’abord sur un lien artistique et non sur un lien marchand. Quand un annonceur choisit d’utiliser la musique ou des artistes pour parler, il fait le choix de prioriser l’impact que l’opération aura sur son image de marque et, de fait, sur le “sens” qu’elle aura dans le coeur des Millennials, soit une forme de ROI qualitative et non quantitative (Awareness, NPS,...). Un tel parti pris ne représente pas un risque pour les marques, mais bien une opportunité car il y a une véritable place à prendre dans cet environnement !
 
Tes dernières réalisations en sont l’illustration ?
 
J.E.  : Définitivement !
 
Quand Orange souhaite continuer d’innover sur les contenus, notamment sur la VR, nous nous attachons à les convaincre que la musique est un vecteur clé. Ainsi, Orange devient le 1er opérateur à avoir fait vivre un concert live, en réalité virtuelle, en s’appuyant sur le groupe Hyphen Hyphen pour son 1er “Live Music VR” (cf : article)
 
Quand Red Bull souhaite investir le domaine des battles d’improvisation et de la danse, nous les aidons à aller encore plus loin dans la création de contenus, en faisant de la marque un mécène qui promeut les valeurs de l'improvisation et de la danse urbaine, au travers des marques Red Bull Dernier Mot et Red Bull Dance Your Style  (cf : article)

Quand Blizzard souhaite organiser un événement Esport en France dans le cadre de la coupe du monde Overwatch, nous créons une expérience live sur le digital qui correspond aux codes et aux usages de cette communauté particulière. (cf : article)
 
Dans chacun de ces cas, nous avons réuni les objectifs de la marque avec l'univers créatif d'un artiste, un genre musical ou encore une communauté, pour penser des expériences et des contenus adaptés à un public précis.